Le roman Un peu, beaucoup, à la folie, de Liane Moriarty

.

« Trois couples épanouis. De charmants enfants. Une amitié solide. Et un barbecue entre voisins par un beau dimanche ensoleillé : tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment. Alors, pourquoi, deux mois plus tard, les invités ne cessent-ils de se répéter : « si seulement nous n’y étions pas allés » ? « 

Quelque chose s’est passé durant ce barbecue. Quelque chose de grave, qui a complètement bouleversé la vie et le quotidien des personnes qui y ont participé. Mais que s’est il passé ? C’est ce que l’on découvre petit à petit en lisant ce roman.

L’intrigue est très intéressante, on y trouve beaucoup de suspens. En effet, on se demande à chaque ligne ce qui a bien pu arriver. Au fil des pages on recherche des indices partout, dans chaque infime événement ou réplique des personnages. Avec parfois quelques longueurs… Mais ce qui m’a beaucoup intéressée dans ce roman, ce sont les relations qui lient les différents protagonistes, notamment le lien si complexe entre Erika et Clémentine. Un lien tellement réaliste d’ailleurs. Liane Moriarty à la capacité de décrire avec un réalisme implacable la complexité des relations humaines, de leur intimité. Son talent pour prolonger le suspens et pour laisser des indices sur ce qui est arrivé fait que l’on se retrouve complètement immergé dans le récit. On imagine différentes hypothèses, tout en découvrant les différents points de vue des personnages. Il s’agit d’un puzzle, dont on associe les pièces au fil des pages. Liane Moriarty raconte les choses du quotidien, la difficulté des relations, les blessures et ressentiments du passé, les sentiments et émotions avec une fluidité parfaite. On est porté par le style d’écriture, par sa finesse.

En ce qui concerne les personnages, ils sont intéressants, tout en complexité. Chacun a son histoire. Néanmoins, je n’ai pas eu le sentiment de ressentir de l’attachement envers eux même si j’ai parfois ressentie de la sympathie pour eux. Les personnages se heurtent les uns aux autres parfois, dans un mélange de jalousie et de rivalité réprimée, de regrets, de culpabilité, de colère. De non-dits, aussi. Des amitiés difficiles, des problèmes de couple… Et un événement, qui est révélé de manière très (trop) tardive. J’ai passé un bon moment de lecture. Ce roman décrit avec intelligence la vie de différentes familles de la classe moyenne australienne. J’ai trouve ce livre plutôt original, avec une analyse très intéressante des rapports humains.

Je vous remercie pour votre lecture ! Et vous, que pensez vous de ce roman ? Souhaitez vous le lire ? Des bisous, à bientôt !

8 commentaires sur « Le roman Un peu, beaucoup, à la folie, de Liane Moriarty »

Répondre à butterflyandpie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :